Entresens Formations

 RETROUVEZ TOUTE L'ACTUALITE D'ENTRE SENS - FORMATION POUR LES STAGES 2019 ET PUBLICATION SUR LE SITE: www.etre-en-corps.com

PUBLICATION  -  "METISSAGE"
FASCICULE N°001: DANSE - THERAPIE  ET  DYNAMIQUE  DE  GROUPE

 

Fascicule N°001: DANSE - THERAPIE ET DYNAMIQUE DE GROUPE

Ce travail présente une expérience clinique de danse-thérapie auprès de jeunes enfants   souffrant de troubles graves de la personnalités. Il expose d'une part comment la danse-thérapie peut représenter une médiation riche dans le traitement de la problématique psychotique, dans le soin transculturel et d'autre part l'importance du travail thérapeutique groupal.

  • Chapitre 1: "De la différenciation à l'Individuation "

A travers le récit d’un groupe en danse-thérapie auprès de jeunes enfants psychotiques, je vais tenter de faire partager nos réflexions et interrogations quant au travail corporel face à la psychose ainsi que l’approche du soin, par la dimension culturelle.
Comment la danse permet-elle d’instaurer un processus d’individuation qui travaille la dialectique individu/groupe et qui prenne en compte cette problématique d’insertion ou de réinsertion dans une communauté culturelle d’origine ?

  • Chapitre 2: "De la problématique Individuelle à la dynamique groupale..."

L'objectif de tout projet thérapeutique, qu'il soit individuel ou groupal, est la prise en compte et en charge de la problématique individuelle. Lorsque nous décidons de travailler en groupe se pose d'emblée la question du niveau de nos interventions: va-t'on s'adresser à chacun des individus constituant le groupe, autrui étant considéré comme caisse de résonance ou lieu de projection; ou au contraire va t-on prendre en compte exclusivement la dimension collective, le groupe étant alors considéré comme une entité, une matière à part entière?...

FASCICULE N°002:  DANSE - THERAPIE  ET  TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES  -
  "J'ai mal au corps..."

Fascicule N°002: DANSE - THERAPIE ET TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES

Cet ouvrage retrace une expérience clinique en Danse-Thérapie, une rencontre singulière entre des soignants qui accompagnent, qui "ne savent pas", qui cherchent aux côtés des patientes;  et  des adolescentes, "qui ne comprennent pas pourquoi elles sont malades, ni comment elles peuvent sortir de l’impasse".

A travers l’approche de la Danse-Thérapie, nous avons tenté de construire un espace de soin, un espace d’écoute en proposant des explorations visant à éprouver le corps et ses sensations: à travers ses systèmes (os-peau-muscle), à travers des notions d’appuis, de poids et de soutien, à travers les schèmes moteurs de la petite enfance, à travers les rythmes et les cycles du corps, ... et leurs résonances émotionnelles et imaginaires.

Notre enjeu était:

  • D’une part de créer du lien, au carrefour du corps et de la psyché, à l’endroit où elle semble ne pas toujours en vouloir, au carrefour de la sensation et de l’émotion. Nous touchons là, la spécificité de la psychomotricité qui vise à restaurer - ou instaurer!-  un étayage psychocorporel.
  • Et d’autre part, incorporer, appréhender une réalité du corps et son unité, pour Être un corps et pas seulement son image. 

 

FASCICULE N°003: DANSE-THERAPIE ET CREATION -
CORPS, GROUPE ET MEDIATION... Mise en miroir, transformation et mémoire de l'intime

Fascicule N°003: DANSE-THERAPIE ET CREATION

A partir d’une expérience de création de statuettes en argile auprès de jeunes filles souffrant d’anorexie , ce travail propose une réflexion théorico-clinique sur le lien qui existe entre la médiation, les espaces intimes du corps et leurs résonances - représentations dans la souffrance psychique.

Après avoir introduit rapidement la question de l’anorexie et du travail corporel en groupe, la séance clinique au cours de laquelle le modelage a été proposé, est décrite étape par étape. Ces étapes successives montrent comment la matière-terre devient peu à peu une médiation thérapeutique, une matière à symbolisation.

Le surinvestissement de certaines parties du corps de cette statuette et le désinvestissement des autres semblent révéler des aspects de la pathologie et de ses conflits.

La position du thérapeute, la présence du groupe, le support de la médiation et sa mise en sens permettent une mise en lumière de l’intime du corps et sa réappropriation dans le travail thérapeutique. C’est ainsi que l’expression plastique et sa lecture rendent possible une traduction de l’énigme du symptôme, espérant offrir un autre destin que celui de la pathologie.



 

 

 

FASCICULE N°004: CORPS EN GROUPE - CORPS GROUPAL
Une Lecture Psychocorporelle du Groupe

 

Fascicule N°004 : Corps en Groupe - Corps Groupal

Peut-on envisager le groupe comme une matière, à l'image du corps, impliquant toute une organisation psychomotrice et spatiale?
Tel est l'enjeu de la réflexion menée tout au long de ce travail qui, d'une part questionne le rapport de corporéité que nous pouvons entretenir et vivre dans un groupe et d'autre part développe l'hypothèse de fonctions analogues entre la structure du corps et celle du groupe. A travers, entre autres, des notions de schèmes de mouvement, qui organise les premières dialectiques soi-monde extérieur; de systèmes du corps comme la peau, apportant enveloppe et contenance, l'os donnant axe et direction au groupe ou encore la chair, c'est une véritable géométrie corporelle appliquée à l'espace groupal qui peut se construire.

Existerait-il une "manière" corporelle de comprendre et "d'être avec" le groupe afin de lire ses phénomènes et ses compétences à partir d'un autre point de vue: un regard psychocorporel?

CHAPITRE 1: Une Approche Psychocorporelle du Groupe

  • De l'intercation corporelle à l'interaction relationnelle
  • L'attachement comme point d'appui aux capacités relationnelles
  • Vers une spécificité de la psychomotriicté en groupe: le jeu corporel
  • "Un cadre où le thérapeute écoute et accompagne le corps"

CHAPITRE 2: La Matière du Groupe - un Rapport de Corporéité

CHAPITRE 3: Le "Corps groupal"

CHAPITRE 4: Structuration Psychocorporelle et "Corps Groupal"

  • Poids-soutien-appui
  • Schèmes de mouvement
  • Systèmes du corps

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

 

FASCICULE N°005: APPROPRIATION DU CORPS - APPROPRIATION DE SOI
Pour une Compréhension Psychocorporelle de l'Individuation

 

Fascicule N°005 : Appropriation du Corps - Appropriation de Soi

« Et si tu n’existais pas… » ont été des mots-sons lancés en l’air par Yanis à la sortie du groupe thérapeutique auquel il participe deux fois par semaine. Lui qui s’exprime inlassablement par « bouillie » verbale ou mot-chose à l’intérieur duquel rien n’est animé, trié ou différencié ; aujourd’hui, il semble venir nous signifier un vécu, peut-être nous raconter quelque chose de lui et de ce qu’il vit ?  Est-il enfin en train de « prendre vie » ? 
« Prendre vie », mais qu’est ce que cela signifie exactement ? Prendre forme, prendre une densité ou un volume, entrer dans une pulsation ou encore prendre une place ? Et s’il s’agissait tout d’abord de se sentir, de s’éprouver, de se percevoir : percer et voir.
« Percer » à l’image d’une traversée du miroir et passer d’un état à un autre, d’un monde à un autre ; pour « voir » au sens d’incorporer, de rencontrer, de se confronter, de reconnaitre sa propre présence au monde ainsi que celle de l’autre. 
Tel a été l’enjeu de notre rencontre avec Yanis, petit garçon de 5 ans dont l’existence se joue entre un tout et son éclatement, où le mot est autant excitant qu’inexistant, où le contact corporel apaise autant qu’il angoisse, où l’autre intruse et détruit comme il contient. Quels facteurs ont amené Yanis à construire une première sensation de lui-même ?
Quel parcours l’enfant traverse pour naître à soi-même ?
Comment un travail psychocorporel peut nous acheminer et nous faire accéder à la propre perception de soi : vers une appropriation de soi…
 
CHAPITRE 1. « Et si tu n’existais pas… »
a) Accompagner et construire la perception de soi par le travail psychocorporel
b) L’espace d’un instant… vide et absent
c) Comme une bouteille lancée à la « mère »
d) S’entasser, s’éprouver, se densifier
e) Mouvement, rythme et sons
f) De « la chaise qui sépare » à la mise en forme de soi à travers l’objet 
g) Une première représentation de soi
h) Conclusion
 
CHAPITRE 2. Pour une compréhension psychocorporelle du processus d’individuation
a) Sentir et se ressentir, comme prémices au sentiment de continuité d’existence
•Matérialité et intériorité du corps : la tridimensionnalité sensorielle
•Le travail de différenciation
 
b) Entre dedans et dehors…
•Transition, rythme et relation
•Vers un dehors différencié et présenté
 
c) Identité et récit de soi 
•De la différenciation à la séparation
•Itinéraire des sens au sens : « l’identité narrative »
 
CONCLUSION
 
BIBLIOGRAPHIE
 
 

FASCICULE N°006: CLINIQUE DES SILHOUETTES
De la mise en Forme à la mise en Sens du Corps

 

Fascicule N°006: Clinique des Silhouettes

Et si tracer sa silhouette pouvait révéler la manière dont nous nous vivons et habitons notre espace, nous permettant de rencontrer une certaine image de soi?
S’appuyant sur plusieurs situations cliniques, cet écrit retrace le processus thérapeutique parcouru de l’informe à la forme, du mouvement corporel à la trace graphique, de la perception à la symbolisation, par le travail des silhouettes. 
La symbolisation rassemble une série d’étapes qui transforment la matière première sensorielle, émotionnelle et psychique en représentations et qualités, de formes, d’espace, de temps, de mots, … et racontent ainsi  l’histoire singulière du sujet. 
Nous verrons comment la création de silhouettes a permis de mettre en forme un vécu et une mémoire corporelle, révélant notre propre rapport à soi et au monde. 
 
CHAPITRE 1. SE FORMER – SE DEFORMER  - SE TRANSFORMER – Rencontre avec Barbara, une adolescente boulimique
a)L’anniversaire de Barbara
b)« Si vous voulez… »
c)Un certain reflet de soi : l’image déformée
d)Les silhouettes : au-delà de l’informe…
e)Conclusion – Le fond et la forme
 
CHAPITRE 2. DE LA REPRESENTATION A LA PRESENTATION DE SOI – Le Travail des Silhouettes
a)Quand la forme évoque le fond
•D’une pratique préhistorique…
•… à une approche thérapeutique
•Le travail des silhouettes : un « en-jeu » de formes et de soi
 
b)Traces Cliniques
•Arno « l’enfant vide »
•Le monde liquide et aquatique de Bastien
•Corps enchaîné-déchaîné : une lutte à mort… à vie, de Marianne
 
CONCLUSION – De la perception à la  représentation : les formes de symbolisation
 
BIBLIOGRAPHIE
 

POUR COMMANDER LES FASCICULES,
SE REPORTER A LA RUBRIQUE "CONTACT"

ENVOYEZ UN MAIL INTITULE "Informations Fascicules" AFIN D'OBTENIR PLUS DE RENSEIGNEMENTS SUR LES CONDITIONS D'ENVOI.

 

 

 
 
 
 

 Imprimer  E-mail